EP 025 – Le danger de ne pas avoir de coach personnel

Écouter l'épisode

EP 025 – Le danger de ne pas avoir de coach personnel

 

Vous imaginez ? Les dirigeants ont du mal à pratiquer le sport et ils se prennent un coach personnel et cela marche à 50%. Selon vous, qu’est-ce qu’ils font lorsqu’ils n’arrivent pas à atteindre leurs objectifs ? Ils demandent qu’on forme leurs collaborateurs (dans le meilleur des cas). Pourquoi ? Parce qu’ils sont arrivés et si les collaborateurs pouvaient comprendre les choses et les faire au même niveau qu’eux, les choses marcheraient mieux. J’y crois également. Du moins, je croyais la même chose jusqu’à ce que je comprenne que je n’ai jamais un défi d’hommes – et que j’ai toujours un défi de système. Et c’est pareil pour tous les dirigeants. Ce n’est pas agréable à entendre mais c’est comme cela. 

Au fait, qui est l’architecte ? C’est le dirigeant ? Comment le maître d’ouvrage a-t-il laissé le dispositif ne pas fonctionner ? Voilà nous ! On aura le temps d’en parler. 

Le vrai enjeu avec la capacité à faire performer une organisation, c’est de commencer par s’assurer qu’on a créé les conditions pour la faire performer. Tâtonner, être créatif, se montrer génial, réaliser des exploits, les modéliser, renforcer le dispositif et le déployer, produire du résultat, montrer l’exemple, attirer, former, dupliquer, généraliser etc. 

Pourquoi a-t-on du mal dans la deuxième partie du processus ? Parce qu’on pense que tout le monde devrait pouvoir faire la première étape naturellement. Cela ne marche pas ainsi, du moins, c’est ce que je croyais. Puis un jour, lors d’une séance de coaching à 3h du matin, mon coach me révéla que j’avais « tout faux » sur ce point. J’ai corrigé la chanson et j’ai fait le remix. Désormais, je sais que je dois arrêter de traiter les gens « d’incapables » et me concentrer « à les capaciter » en commençant par déployer un dispositif de production du résultat rythmé par mon animation et mon orchestration. Vous imaginez combien de frustrations je peux m’éviter aujourd’hui ? Cela m’aide considérablement. 

On me reproche souvent de ne pas faire de reproches à mes collaborateurs qui ne performent pas. Il y a 3 mois j’ai entendu la même chose mais cette semaine, j’ai vu des collaborateurs performer après que j’aie optimisé et huilé le dispositif. Vous imaginez si mon coach ne m’avait pas dit la vérité ?  

Question : « Avez-vous un coach qui vous dit ce qui ne tourne pas bien dans votre façon de voir et faire les choses ? ». Voyons ! Vous n’avez personne qui peut se permettre de vous dire que : « Vous êtes totalement à côté de la plaque ? ».  

La dernière fois je coachais un dirigeant qui m’a dit que je ne lui permets pas de s’exprimer je lui ai répondu que nous ne sommes pas dans une argumentation. S’il veut un cadre où c’est lui qui dicte les règles et les autres suivent, il le fait déjà suffisamment en CODIR et dans ses rapports avec ses collaborateurs. Quand il fait appel à un coach, c’est pour entendre dire (lorsque c’est le cas) qu’il déconne. Mais question : Comment sait-on qu’on déconne ? La plupart des dirigeants ne veulent pas l’entendre. Ce sont toujours les autres qui ne les comprennent pas. 

Voyons, si c’est les autres ne te comprennent pas, quel est ton défi ? Tu rencontres des difficultés de communication, n’est-ce pas ? Rien que pour cela tu as besoin d’un coach. Franchement, je vous déconseillerai d’avoir un coach si vous n’aimez pas entendre la vérité comme je vous déconseille également de prendre un coach si vous voulez qu’on soit d’accord avec vous alors que les indicateurs ne sont pas bons.  

Maintenant, si vous n’avez pas un coach, si vous décidez de ne pas en avoir, vous courez 5 dangers que je partage avec vous :  

  1. Vous n’allez pas développer votre potentiel au-delà de ce que vous avez réussi par vous-même 
  2. Vous allez vous contenter de faire les choses simples et moyennes (communes)
  3. Vous allez justifier vos échecs et appeler « Succès » de la croissance « spectaculaire »
  4. Vous n’aurez presque personne pour vous dire la vérité – et vous allez vous aveugler
  5. Vous serez votre propre mesure (le coaching permet d’élargir les perspectives)

J’allais vous demander de vous trouver un EXECUTIVE COACH. Dommage 98% de ceux sur qui vous tomberez ne le sont pas. J’en fais peut-être partie mais je vais continuer de me challenger (avec mon coach) et vous challenger. 

On se retrouve demain un nouveau numéro du Podcast THE CEO CHALLENGE. 

(Enfin, si vous avez besoin d’un coach, je suis joignable au +221 781381517 ou h.cakpo@hcexecutive.net) 

A lundi ! Excellente journée à vous !  

 

 

5/5 - (22 votes)
Participez à la discussion

Les autres épisodes

Episode 67

EP 067 – Comment éviter la myopie stratégique

...

Episode 66

EP 066 – Des ambitions financières a la planification stratégique

...

Episode 65

EP 065 – Quand le plan stratégique est un plan d’actions

...

Episode 64

EP 064 – L’art de penser comme un propriétaire pour les DG

...

Episode 63

EP 063 – S’aligner sur le game du business pour gagner

...

Episode 62

EP 062 – Comment les visionnaires créent le futur

...

Episode 25