EP 062 – Comment les visionnaires créent le futur

Écouter l'épisode

EP 062 – Comment les visionnaires créent le futur

 

Vous imaginez faire une incursion dans le futur ? Voir les choses avant les autres ? Créer les produits et solutions avant que les gens n’en aient besoin ? C’est ce que les visionnaires font et c’est impressionnant. Mais comment procèdent-ils ?   

Peter Drucker disait que la meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de le créer. En effet, il est difficile de changer le jeu en jouant seulement le jeu du présent. J’ai appris que l’une des grandes capacités des visionnaires, c’est la capacité à avoir un œil sur le présent et un autre sur l’horizon. Les grands dirigeants développent une capacité particulière : ils savent créer le futur à partir du futur. Ils savent comment réinventer le présent et l’avenir. Ils savent partir du futur pour impacter le présent et le présent proche. Et l’une de leurs qualités majeures, c’est de pouvoir être prophétique et prémonitoire dans leur vision et dans leur approche. 

Alors qu’est-ce qu’ils arrivent à faire exactement pour devenir des GAME CHANGERS ? Tout d’abord, ils sont conscients de ce qui suit : 

  • Les tendances d’aujourd’hui et qui se sont généralisées ont été créées par des GAME CHANGERS et tout le monde peut en devenir UN. 
  • Changer le jeu suppose sortir régulièrement du présent et faire une incursion dans le futur. 
  • Faire une incursion dans le futur suppose que vous ne trouviez pas forcément de l’unanimité dans le présent. 
  • Certaines idées peuvent mourir et être cannibalisées lorsqu’elles sont révélées avant de prendre une certaine maturité et la matérialité, il ne faut pas les révéler trop tôt.  
  • La meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de l’inventer – comme le suggère Peter Drucker. 
  • Si vous n’avez pas ce que vous voulez et que les choses ne sont pas telles que vous les voulez, il faut les créer telles que vous les voulez. 
  • Il y a ceux qui voient les insatisfactions d’aujourd’hui et se disent que le monde va mal ; les leaders savent qu’ils doivent rendre le monde meilleur en proposant des solutions aux insatisfactions. 

Il est vrai que l’on a besoin d’un peu d’arrogance et de foi en ses capacités créatives exceptionnelles pour adopter une philosophie comme celle-là ! La plupart des gens n’ont pas le courage de le faire – peut-être parce qu’ils sont devenus des adultes « trop sachant » et « trop autocensurés » sinon les enfants pensent en général que tout est possible jusqu’à ce qu’on tue en eux le droit et l’audace de rêver. 

Maintenant une question importante pour vous : « Pourquoi ne pourriez-vous pas devenir un Tony Elumelu, un Elon Musk, un Steve Jobs, un Einstein, un Thomas Edison, un Sam Walton, un Tom Watson, un Michael Dell, un Mark Zuckerberg, un Senghor , un Peugeot, un Bolloré, un Jean Kacou DIAGOU. Un Dangote ? ». Qui a dit que vous ne pouvez pas changer le Jeu et transformer les choses ? 

La transformation de l’Émirat de Dubaï est l’œuvre parfaite d’un GAME CHANGER qui s’est juste dit (à partir du moment où il doit s’en donner les moyens) que Dubaï pouvait devenir ce qu’il voulait qu’il devienne. Et c’est exactement ce qui est arrivé. Tout dirigeant, tout visionnaire qui veut faire de la transformation doit se lancer vers cette même ambitiosité. À cet effet, il y a des questions précises qu’il faut se poser… pour anticiper, changer le présent, anticiper l’avenir, créer ensuite le futur à partir du futur. 

1.Si notre pays se développait à un niveau substantiel, qu’est-ce qui serait en train d’être offert?  

Il y a des facteurs clés pour accélérer le développement d’un pays ou d’un secteur. Ce que la plupart des gens ne savent pas, ces facteurs peuvent être créés de façon accélérée lorsqu’un visionnaire ose entrer dans le futur, se donne une image de ce à quoi les choses doivent aboutir et se demande les conditions pour que les choses se réalisent et ensuite réalise les conditions les unes après les autres. 

À supposer que vous vous demandez les services et offres à lancer maintenant et à faire évoluer dans un futur proche ou lointain. Comment trouvez-vous la réponse ? En vous demandant ce que les clients voudront et chercheront si le marché et le pays venaient à atteindre une certaine maturité ! L’une des choses qui arrivent souvent, c’est que vous créez les offres avant que le marché ne soit mûr. 

En réalité, ce n’est pas plus mal parce que vous avez déjà fait ainsi une incursion dans le futur. Parfois, vous n’aurez pas besoin de lancer les offres (mais quelqu’un risque de le faire avant vous). Vous pouvez créer un scénario de lancement en vous demandant : quelle est l’offre à sortir après les offres sorties après les offres sorties après la prochaine offre à sortir ? Si bien que vous aurez de l’avance sur votre marché et serez celui qui crée et impose à chaque fois les tendances. 

2. Si nos clients étaient drastiquement plus exigeants, quelles seraient leurs attentes exagérées à remplir ? 

Comment arrive-t-on à créer des produits hauts de gamme et de luxe, des offres premium ? En prenant en compte les desiderata des clients les plus exigeants. Comment un hôtel en vient à concevoir des chambres haut de gamme où le service de chambre est sur mesure de même que les assortiments ? En partant des demandes exagérées des clients exigeants ! Ils peuvent même aller jusqu’à créer des nouvelles gammes d’hôtels qui répondent aux attentes particulières et premium de ces clients. 

Alors imaginez que vous prenez ce qui devrait être offert aux clients premium et que vous deviez intégrer une partie ou la totalité des avantages dans une offre classique ? Vous changez totalement le GAME, n’est-ce pas ? Cela démarre avec la réponse structurée et matérialisée à la question suivante : « Si nos clients étaient drastiquement plus exigeants, quelles seraient leurs attentes exagérées à remplir ? Que devrions-nous offrir rapidement pour y répondre avec satisfaction ? ». 

3. Si un concurrent plus audacieux et mieux équipé que nous venait sur le marché et bouleversait tout, qu’est-ce qu’il serait en train de faire ?  

Nous parlons de changer le GAME, n’est-ce pas ? Mais qui vient souvent changer le GAME et bouleverser la donne sur un marché ? Un ancien acteur ou un nouvel acteur ? Vous imaginez si un nouvel acteur vienne bouleverser le GAME chaque trimestre sur le marché ? Qu’est-ce que cet acteur ferait ? Pourquoi ne pourriez-vous pas être cet acteur ? Si vous deviez l’être, quelle est la série de choses que vous feriez constamment pour y arriver ?

4. Si le gouvernement et les institutions, les salariés, les fournisseurs, partenaires devenaient plus exigeants, quelles conditions faudra-t-il remplir ? 

La réglementation a la particularité de disrupter certains secteurs. Bâle 2 et Bâle 3, par exemple, ont complètement verrouillé et réécrit la façon dont les banquiers prêtent de l’argent ou conduisent les transactions. La mauvaise nouvelle, c’est que plusieurs banques et dirigeants de banque vivent cela très mal. Ils ont été victimes du syndrome du « Les choses seront toujours comme auparavant ». À la rigueur, c’est naïf.  

Imaginez que vous simulez donc des changements exigeants que le gouvernement, le régulateur, les fournisseurs et autres pourraient apporter et que vous décidez d’opérer des transformations « comme si ». Qu’est-ce qui va se passer ? Vous allez totalement changer la donne et devenir trop fort. Et au cas où les changements apparaîtraient ? Qui va se tirer d’affaire ? Vous. On appelle cela : « Changer avant d’être obligé par les conditions externes à changer et à s’améliorer ». Et c’est ce que les visionnaires font. 

5. Si des technologies particulières ou pratiques devaient venir révolutionner notre secteur, quelles seraient ces technologies et les adaptations requises ? 

Il n’y a rien qui viendra disrupter un secteur ou un marché plus qu’une technologie particulière. Le ChatGTP 3  a fait trembler tous les secteurs et le ChatGTP 4 en a fait gravement plus – et ainsi de suite. De la même manière que l’iPhone 1 (avec ses premières applications mobiles) a tout changé. La blockchain, les semi-conducteurs, la voiture électrique, la voiture autonome, la robotisation, Internet, la digitalisation, le machine learning, le cloud computing, l’électricité, la lampe à incandescence, l’imprimerie, l’écriture. Autant de technologies ont tout transformé. Je connais beaucoup de dirigeants qui ne se posent aucune question quant à savoir comment telle ou telle autre technologie va bouleverser leur secteur. Vous ne devriez pas vous laisser distraire. Pour survivre, il faut créer les tendances, les anticiper, s’y adapter assez tôt au lieu de dormir ou de les sous-estimer. 

Vous ne vous posez jamais ces gens de questions ? Parce que vous êtes occupé à vouloir sauver les meubles ? Un coach vous obligera (vous et votre comité de direction) à voir les choses autrement. Nous (H&C) sommes à votre disposition vous travailler à vous poser assez tôt les bonnes questions… 

 

 

5/5 - (61 votes)
Participez à la discussion

1 commentaire

Les autres épisodes

Episode 67

EP 067 – Comment éviter la myopie stratégique

...

Episode 66

EP 066 – Des ambitions financières a la planification stratégique

...

Episode 65

EP 065 – Quand le plan stratégique est un plan d’actions

...

Episode 64

EP 064 – L’art de penser comme un propriétaire pour les DG

...

Episode 63

EP 063 – S’aligner sur le game du business pour gagner

...

Episode 61

EP 061 – Les nouveaux défis des dirigeants visionnaires

...

Episode 62